Chargement en cours

Écrire pour rechercher

Interview Video

Épisode #3 : Yacine Sif El Islam et Benjamin Yousfi

Partager
Dans la nuit du 3 septembre 2020, quartier de la gare Saint-Jean à Bordeaux, Yacine et Benjamin, qui viennent de se demander en fiançailles, sont violemment agressés au couteau. Dépouillés d’abord, poursuivis ensuite par ces jeunes agresseurs venant de réaliser l’homosexualité de leurs victimes, ils auront un mal fou à se faire entendre de la police. Aidés par un représentant LGBT issu des rangs des forces de l’ordre, ils seront confrontés au racisme ordinaire qui en l’espèce constitue une deuxième agression. C’est une catharsis de ces trop nombreuses expériences d’une “vie violente” (Pasolini) qui s’opére avec Sola Gratia, monologue théâtral que l’on croirait sorti tout droit de l’école Chéreau/Koltès. La force du texte et l’expressivité de Yacine, sous l’oeil attendri mais attentif de son compagnon, montre que le théâtre est d’abord un lieu de vérité. En plein confinement artistique du Bateau ivre appelé France, Sola Gratia en résidence à l’Atelier des Marches du Bouscat, lieu tenu fièrement par Jean-Luc Terrade, également instagateur du festival 30/30, prouve que la Résistance passe d’abord par la création, l’audace, et bien sûr le talent.
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =


À suivre