Chargement en cours

Écrire pour rechercher

Le fantasme d’une liaison dangereuse.

Partager

En 2021, les Madames de Merteuil et les Vicomtes de Valmont se réinventent et s’actualisent à grand renfort d’émojis.

Finie l’interminable attente de la missive retour. Un double check, un « vu », un « lu » attestent de la bonne réception immédiate d’une déclaration, et c’est en voyant les trois petits points de la rédaction apparaître en retour que le cœur se met en asystolie. Lorsqu’ils cessent, naît la tristesse.

Je n’ai jamais compris l’expression « tomber » amoureux. Au contraire on s’élève, transporté par le sentiment amoureux, par la montée des escaliers. Clémenceau l’affirmait c’est le meilleur, ces prémices, qui, un sourire esquissent. A l’heure de l’amour au temps du corona, cette séduction par messages interposés emplit le vide d’une vie qui est dorénavant trop étiolée. Si on ne peut pas se voir alors on peut toujours s’écrire ; l’élu du cœur n’est plus en uniforme mais simplement masqué, sa tranchée est seulement une distanciation sociale, sa ligne Maginot un stupide couvre-feu. Alors quand vibre le téléphone c’est le cœur et tout le corps qui buzzent.

A force de recevoir des sms, on se met à espérer que l’émissaire transforme l’essai et que bientôt il nous caresse les fesses. Mais ce désire semble davantage irréel que sa concrétisation IRL. Parce qu’ils sont souvent des fantômes, des chimères, des arlésiennes. Quand pointe le nez de la réalité, ça devient le titre d’un roman de Perec. La disparition. Peur que Madame de Merteuil ne soit pas à la hauteur de sa photo, de l’image que l’on se fait d’elle ? Préfère-t-on fantasmer à durée indéterminée que de vivre intensément quelques instants ? C’est pourtant fort dommage qu’il y ait davantage de courage derrière un écran que devant un sourire.

Alors ils restent cachés derrière leur ligne de front, celle qu’ils n’osent pas traverser, entre le virtuel et le réel.

En conclusion, émoji déception et trois petits points laissés en suspension… 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
16 + 5 =